(Le Prinz de Walet, et jeune papa…)

Jolie photo représentant Ndaki en février 2002 : bon camouflage non ?!…

Avec Walet, qui est ressemblante à Djado, je voulais faire perdurer ce type et je cherchais un fiancé qui pourrait lui convenir.
Le problème était de trouver un individu d’une nouvelle lignée que celle de Walet.
Je songeais donc tout naturellement à un import ou à un demi-import ; seul moyen de pouvoir continuer dans de bonnes conditions et de ne pas tourner en rond.
Lors d’une Nationale d’Elevage du SLAG je rencontrai le Dr Gaby Meissen (productrice des Azawakhs Tombouktou’s dont vous pouvez voir le site sur Internet) et me mit en relation avec une de ses amie Gudrun Büxe, qui possédait un mâle qui répondait à mes souhaits : Ndaki.

Effectivement c’était un demi-import, son père était un import (Anamar) et sa mère (Al-Hara’s Zaket) font qu’il n’y a que de rares points communs et encore fort éloignés.
De surcroît c’est un chouette bringé, avec le blanc moins envahissant que chez Walet, ce qui devrait gommer en partie ce défaut chez les bébés.
Non seulement il est beau (Champion d’Allemagne & du Luxembourg ) mais également un bon chasseur : comme Walet, il raffole de la Pvl.

Ndaki avril 2004

Nous prîmes donc contact, échangeâmes des photos et après nous être rencontrés nous nous mîmes d’accord pour faire la saillie en septembre 2002.
Les 2 tourtereaux se rencontrèrent donc cette année là.

Septembre 2002

Tout ce passa le mieux du monde.
Walet fût saillie plusieurs fois ; Güdrun, Régine, plusieurs autres personnes & moi (bien sur !) attendions impatiemment le résultats de ces amours torrides !
Hélas, Walet ne fut pas maman cette année là. Rien, pas de puppis.
Mais, comme je suis tenace, les 2 amoureux se rencontrèrent donc à nouveau en septembre 2003 .
Les retrouvailles fûrent torrides !!!… Chacun des 2 protagonistes étant pour le moins impatients…et ne chômèrent pas …

Le résultat fût à la hauteur de nos espoirs: 6 ravissants bébés qui selon toute vraisemblance seront bien dans le format, avec moins de blanc que leur maman.

Les 2 tourtereaux, Septembre 2003

Ndaki & Sarho : en bas, juillet 2004

 

Épilogue :

Triste jour que le 23-3-2011, Gudrun m'annonçait que le gentil Ndaki était décédé. C'est une bien triste nouvelle, car ceux que l'on aime partent toujours bien trop tôt... Mais Ndaki, avec entre autre son fils Sarho, aura une bien belle vie entouré d'affection.

Je garderai en mémoire le souvenir d'un beau et gentil zaza, qui c'était souvenu de Walet et lui avait fait une fête mémorable lors de retrouvailles il y a quelques années.

Dommage, j'aurai bien aimé le revoir cet été comme c'était prévu! Mais il doit faire de beau galops avec Djado à présent.

Ndaki hat uns für immer verlassen und es tüt mir leid für Güdrun und seine Familie.

Ndaki à l'age de 12ans...