22-7-1995 / 19-2-2009

Djado, c'est le nom d’un village fantôme situé au Mali, à l’age de 2 ans environ (à gauche) et à l'age de 13ans (à droite).

Le « petit » Djado, car pour moi ce sera toujours le « petit » Djado est né le 22/7/95 ; il avait pour papa AULAD AL SAHRA’S DAMAGARAM & pour maman H’TARGHIA JAOUHARA-SAHEL.

Voici le papa de Djado, Aulad Al Sahra's Damagaram; il y a une certaine ressemblance avec Ourouk d'ailleurs. 

Djado, le 2ème bébé à partir de la gauche ; vieux de quelques jours, à l’heure du repas.
L’une des seules photos de lui avec sa maman et ses frères & sœurs.

Djado à 6 semaines: trognon bébé potelé non ?...

Il est arrivé chez nous à l’age de 2 mois, petit être timide, mais déjà avec son caractère de zaza : il a grogné sur moi quand je me suis approché de lui pour la 1ère fois !…


Djado, à l’âge de 2 mois : le premier soir chez nous…

Le panier en osier rendît l’âme rapidement !…

C’est grâce à lui que mon épouse et moi avons découvert, puis sommes tombés amoureux de la race.
C’était un puppis adorable, ne faisant que fort peu de dégâts (1 paire de pantoufles, un panier en osier, réduit en miette en 1 semaine, et beaucoup de journaux transformés en confettis !…).
Par contre au bout de 1 semaine il ne voulait plus dormir dans la cuisine et dormit sans jamais faire de dégâts sur un fauteuil dans le salon.

Djado ayant env.10 mois, chez des amis.

 

Djado ( env.18 mois) et Inès ( la petite ocicat)

Djado en 1997

Les 2 fiancés en septembre 1998: touchant et attendrissant non ?...

 

Lors de la Pvl de Hirtzbach en juillet 1999

mai 2001…

Nous avons fait pas mal de pvl avec Djado. Mais contrairement à sa fille, Walet, il était moins enthousiaste en courses officielles.
Après quelques années de courses, cela ne l’amusait plus de courir avec des étrangers.
Par contre à l’entraînement, tout seul ou encore en accompagnateur de l’une de ses filles ou de son fils, alors il fait toujours preuve d’une belle ardeur, et d’un plaisir non dissimulé lors de la prise du leurre.

Le "vieux" toujours alerte, entouré par ses 2 filles... avril 2005

     Djado était très "papa poule" avec sa progéniture, s'inquiétant de tout bruit suspect, aimant les voir et les renifler, voire rouspèter avec eux quand ils étaient trop indiciplinés.

Eh bien quand les petits de Walet sont nés, grand père Djdado a gardé intact cet attachement pour les chiots; il faut le voir comme il est aux petits soins avec les puppis, tout comme Oursi d'ailleurs, qui elle aussi a un sentiment maternel très developpé.

Bien sur Djado prend de l'age, mais il aime encore courir derrière le leurre comme un gamin, avec l'expérience en plus permettant ainsi de s'économiser à bon escient, comme il me l'a montré en début d'après midi (pour l'ouverture de piste), en courrant avec AgDaki lors de la pvl de Chateauroux en avril 2005. Même si lors des entrainements 1 seul galop lui suffit, il sait en retirer tout le plaisir.

Pourvu que cela dure encore un "petit" moment...

photo du haut: juillet 2006 : 11 ans et toujours alerte ! " il est beau mon papa ! " 

photo du bas: avril 2007 : les années s'écoulent paisiblement mais il continu à trotter comme un gamin, la présence de ses filles & de son petit fils le maintenant en forme.

 

Djado for ever ... janvier 2009 et février 2008 toujours bonne patte, bonne truffe !!!...


fin septembre 2008...

Épilogue : Après presque 14ans de vie commune, mon vieux complice m'a quitté, a quitté toute sa famille... oh la "faucheuse" ne l'a pas attrapé par surprise ou à l'usure suite à une maladie douloureuse, non tout simplement la bougie de la vie est arrivé à son terme, la petite flamme c'est éteinte dans le bougeoir nageant dans une petite flaque de cire... Djado a accompli son chemin de vie il est parti sans être ni malade, ni handicapé, et je sais que c'est déja une grande chance. Mais si 14 ans est un très bel age pour un zaza, on trouve toujours le temps bien trop court quand c'est quelqu'un que l'on aime... J'étais avec lui jusqu'au bout, et je sais qu'il restera avec moi aussi jusqu'au bout !...

février 2009...

Mais pour moi Djado restera toujours, dans ma mémoire, ce gentil puppy qui entraîna cette longue passion...